Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Destination Univers - Van VogtL'histoire
Bill Jenner, pilote du premier astronef à s'être posé sur Mars, survit après l'écrasement de son vaisseau et de son équipage.
Découvrant une planète hostile et après une longue marche forcée en plein désert martien, il parvient à un village niché au fond d'un cirque.
A bout de force, affamé et assoiffé, il espère trouver de l'aide, mais il n'y a pas âme qui vive. Les fruits sur les arbres s'avèrent empoisonnés et de mystérieux mécanismes automatiques déclenchent dans les habitations abandonnées des douches de gaz toxique.
Petit à petit, il en vient à penser que ce village est vivant et qu'il se défend lui-même des agressions que Bill, toujours à la recherche d'eau ou de nourriture fait subir en arrachant des plantes, en creusant le sol.
Restait donc à comprendre son fonctionnement afin de le pousser à rendre les aliments mangeables, adaptés à l'homme et non aux martiens. Mais après plusieurs efforts de communication, le village n'apportait toujours pas d'eau ou de nourriture suffisante et Jenner s'apprêta à passer sa dernière nuit, espérant se laisser mourir sur une couche qui générait automatiquement une chaleur insupportable.
Seulement, au réveil, son lit était à la température adéquate, la douche était fraîche, la nourriture goûtue,... le village avait trouvé une solution : ne pouvant lui-même s'adapter aux conditions de l'homme, ce dernier, malgré ses efforts ne parvenant pas à s'acclimater non plus à la vie martienne, le village changea l'homme en...

Arrow Je me suis permis de faire un résumé assez détaillé de cette nouvelle de Van Vogt car elle me semblait finalement assez difficile à réduire en deux lignes. L'aspect "vivant" du village est très intéressant et l'environnement et la persévérance de l'homme à tenter de survivre me paraissent extrêmement bien rendus. La recherche de communication, la remise en question et même le recul que cet homme est encore capable d'avoir, alors même qu'il est en proie à la faim et à la soif témoignent d'un grand humanisme.
Quant à la chute que je n'ai pas dévoilée, je vous laisse la découvrir.
Une nouvelle donc à ne pas manquer.


Descriptions martiennes

Flore : ... des buissons d'un vert rougeâtre, des arbres d'un vert tirant sur le jaune aux branches chargées de fruits violets et écarlates [...] charnus et juteux. La plupart des fruits sont empoisonnés. Des buissons sans racines. Une végétation saisonnière aux abords des calottes polaires qui meurent dès que l'été arrive.
(spoil) Martiens : Ce sont des reptiles avec une queue d'un mètre vingt et un museau effilé qui prennent des douches d'un gaz jaunâtre rafraichissant, toxique pour l'homme. Se nourrissent d'une substance grisâtre, fade et pulpeuse semblable à du gruau, distribué automatiquement dans les auges des maisons. Dorment dans des stalles chauffées à 55°. Et ils affectionnent une musique qu'ils sont seuls à percevoir comme telle car elle apparait comme cacophonique pour un terrien.
Paysages : Mer et calottes polaires. Déserts :... des sables rouges, des dunes rocailleuses. Quelques montagnes.
Ressources :
L'air y est respirable mais il n'y a pas d'eau. On trouve une roche vivante, poreuse, calcifère et intelligente qui constitue le village. Incapable de recréer l'environnement adéquate pour le terrien, elle le pousse à se transformer lui-même en martien.

Ville
: Village niché au fond d'une cuvette. Esplanade dallée d'une matière semblable au marbre, mais intelligente. 20 constructions : 16 basses et 4 surmontées d'une tour, toutes automatisées
.


1950 Le Village enchanté (The enchanted village) Van Vogt dans le recueil Destination univers (J'ai Lu SF)
(Côte martienne Like a Star @ heavenLike a Star @ heavenLike a Star @ heaven)  (Côte plaisir Côte plaisir)

En 1975, ce texte a été adapté en comics

Copyright © Culture Martienne 2007-2013

Tag(s) : #COTE MARTIENNE XXX

Partager cet article

Repost 0