Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'histoire : 
Le narrateur reçoit un étrange visiteur. Ce dernier, doté de grandes connaissances scientifiques et après nombres critiques sur l’espèce humaine, tente de prouver que la planète Mars est habitée. Plus tard, il déclare avoir observé la chute d'un météore dans l'océan. Pour lui, il s'agit d'un vaisseau martien (le premier navire sidéral lancé dans l’infini par des êtres pensants). A moins qu’il ne s’agisse bien d’un météore et dans ce cas, ce visiteur apparaît comme un bien grand fabulateur et poète.

Ce récit permet de comparer ce qui est réel et ce qui n’est qu’imaginaire. Les deux pouvant se compléter ou s’annihiler. Guy de Maupassant fait appel à de nombreux faits scientifiques connus à son époque. Il y parle de 
Schiaparelli et de ses canaux découverts en 1884, de Hermann von Helmhotz et sa théorie mécanique de la chaleur, de la maîtrise de l’électricité ainsi que des deux satellites de Mars qui avaient été découverts en 1877. A cela s’ajoute les extrapolations du visiteur qui tente en mariant les deux de recréer un monde cohérent.
Est-il fou comme il craint que nous le croyions ? Est-il un visionnaire ? ou simplement un poète qui, aidé de ses grandes connaissances, aime à laisser son esprit vagabonder ? Il est sans aucun doute un vrai critique de la nature humaine, qu’il juge inférieure et inapte à prendre conscience de sa petitesse par rapport à l’étendue de l’univers. Impossible pour l’homme, insecte imbécile, d’imaginer une vie ultra-terrestre, par exemple, et le visiteur se délecte d’adjectifs les plus réducteurs pour le décrire. Et s’il s’adresse au narrateur, c’est qu’il est le seul qu’il juge digne de pouvoir comprendre et accepter ce que les autres pourraient prendre pour de la folie : que d’autres planètes puissent être habitées ou qu’un vaisseau spatial martien ait pu s’abîmer dans notre océan terrien. 

Descriptions martiennes

Canaux : Mars se trouvant en opposition et séparée de nous par une distance de vingt-quatre millions de lieues seulement, M. Schiaparelli, un des plus éminents astronomes de notre siècle et un des observateurs les plus sûrs, découvrit tout à coup une grande quantité de lignes noires droites ou brisées suivant des formes géométriques constantes, et qui unissaient, à travers les continents, les mers de Mars ! Oui, oui, Monsieur, des canaux rectilignes, des canaux géométriques, d'une largeur égale sur tout leur parcours, des canaux construits par des êtres ! […] Et ils sont gigantesques, leur largeur n'ayant pas moins de cent kilomètres.
Flore : plantes, d'arbres et d'animaux aux formes inconnues

Mars : Le diamètre de Mars est presque moitié plus petit que le nôtre; sa surface n'a que les vingt-six centièmes de celle du globe; son volume est six fois et demie plus petit que celui de la Terre et la vitesse de ses deux satellites prouve qu'elle pèse dix fois moins que nous.  L'atmosphère est jaune. Il y a des océans et des continents, des plaines et des villes, de la neige aux pôles. Une année martienne représente : 687 jours terrestres soit 668 jours martiaux, La densité et l'intensité de la pesanteur y sont plus faible que sur Terre. Les saisons : 191 jours de printemps, 181 jours d'été, 149 jours d'automne, 147 jours d'hiver
Martiens : des espèces ailées sans doute supérieures à nous.
Technologie : Vaisseau : ... globe lumineux, transparent, entouré d'ailes immenses et palpitantes [….] On eût dit un monstrueux ballon de cristal, plein d'êtres affolés, à peine distincts mais agités...


L'homme de Mars (1889) Guy de Maupassant 
Domaine public - Téléchargez le texte en format .pdf (124ko)
(Côte martienne
Like a Star @ heavenLike a Star @ heavenLike a Star @ heaven) (Côte plaisir Côte plaisirCôte plaisirCôte plaisir)

Copyright © Culture Martienne 2008-2013

Tag(s) : #COTE MARTIENNE XXX

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :