Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Extrait martien : "Personnellement, je me moquais assez de savoir où je passerais le restant de mes jours car mes aspirations intimes me portaient vers la paresse, la méditation et l'alcool. Terra, Mars, Urantia ou les lointaines stations du vide interstellaire, peu m'importait car je n'avais jamais possédé ce sens patriotique qui jetait à présent tous les exilés des étoiles dans des milliers d'astronefs qui convergeaient vers la Terre comme un vol étincelant d'oiseaux de proie. Les hommes dispersés sur les mondes fraîchement colonisés sortirent de leur mélancolie, retrouvèrent tout leur allant [...] n'ayant plus qu'une idée en tête : retaper Terra, la vieille, vieille planète-mère [...]." (Reproduit avec l'aimable autorisation de Daniel Walther)

Arrow Cette nouvelle de Daniel Walther, publiée dans Fiction n°181 en janvier 1969, n'est pas une nouvelle martienne. Elle traite d'une humanité ayant fui vers d'autres astres pour échapper aux ravages de sa propre folie sur sa terre natale et qui, plus tard, décide de se réapproprier cette Terre originelle. Mars apparaît donc très furtivement comme le montre l'extrait ci-dessus. Mais cela traduit, comme dans plusieurs autres oeuvres, dickiennes ou robinsonniennes notamment, des activités néfastes de l'homme sur son environnement et la nécessité qu'il aura à devoir un jour s'exiler pour tout reconstruire/détruire ailleurs. Mars, terre d'exil, est un sujet qui ne travaille pas seulement les écrivains dystopiques mais aussi certains scientifiques qui ne cachent plus la véracité de cette potentialité.


La terre à refaire
(1969) Daniel Walther dans la revue Fiction n°181 de janvier 1969
(Côte martienne Like a Star @ heaven)

Copyright © Culture Martienne 2008-2013

Tag(s) : #MARS DANS LE TEXTE

Partager cet article

Repost 0