Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

flight-to-mars1951.jpgL'histoire
En 2001, quatre astronautes et un journaliste s'envolent pour la planète Mars. En chemin, ils essuient une pluie de météorites qui endommage leur fusée à propulsion atomique. A l'approche de Mars, cette dernière se plante lamentablement dans la neige martienne. Habillés de tenues qui rappellent celles des aviateurs de la seconde guerre mondiale (blousons, bonnets de cuir et masques à oxygène), ils découvrent d'étonnantes constructions d'où émergent des martiens vêtus de grosses combinaisons multicolores. Ces habitants singulièrement hospitaliers ont appris le langage terrien en captant les émissions radio terrestres. Ils vivent dans une ville souterraine et sont prêts à aider l'équipage à réparer leur vaisseau. Mais leurs intentions profondes sont moins honorables. Ils veulent s'emparer du vaisseau, le répliquer et envahir la Terre afin de quitter leur planète qui se meure.

flighttomars05.jpg flighttomars04.jpg


Un film de SF typique des années 50 et qui a le mérite d'être assez court, 1h10, vu la pauvreté du scénario et de la réalisation. Tourné en cinq jours, dans un technicolor au rabais, on ne pouvait sans doute pas en attendre mieux.
Il faut donc s'arrêter expressément sur ses intérêts martiens pour y trouver un petit plaisir salvateur. Si on ne peut s'empêcher de sourire devant le manque total de véracité scientifique (il faut par exemple 2 jours et une semaine pour atteindre Mars, la communication entre la fusée et la Terre se fait par cylindres dont on ne sait pas comment ils sont téléguidés...), en ça la première partie du film est totalement obsolète, on craquera quand même devant la magnifique fusée (recyclée pour plusieurs productions de même acabit) et la séquence très rapide montrant une vue d'ensemble de la ville martienne.
L'image de la femme dans ce film est un mix entre avant-gardisme martien et machisme assumé terrien. D'un côté, on découvre des martiennes libérées de toutes tâches ménagères, évoluées socialement et professionnellement et dont les costumes sont à l'image de la mode et des fantasmes (terriens) de l'époque. Perchées sur leurs talons aiguilles et affublées de mini-jupes, elles ont tout des pin-ups des calendriers. Mode qui à l'évidence serait inenvisageable sur la Terre des années 50 ! De l'autre, on a droit à une réaction frustrée de la terrienne qui ne peut faire la cuisine, ce qui ne semble pas incompatible avec son statut de scientifique, et d'une romance entre elle et le journaliste des plus affligeantes.

flighttomars03.jpg  flighttomars01.jpg


Le gouvernement martien est mené par un président paranoïaque, Ikron, qui va tenter de convaincre ses sbires à convoiter la fusée pour la dupliquer et envahir la Terre. Mais c'est sans compter sur Tillamar, conseiller et ancien chef du conseil et sa fille Alita (une référence voulue ou non à Aelita, la princesse de Mars d'Alexeï Tolstoï adapté en 1924 par
Yakov Protazanov) qui se rangeront du côté des terriens.
Flight to Mars est donc un petit film ultra kitsch sans grande prétention, qu'on classerait volontiers aujourd'hui dans la catégorie "série Z" mais qui fleure bon une époque cinématographique révolue.


Descriptions martiennes

Connaissances : linguistique
Ressources : Corium
, une roche dont ils extraient l'hydrogène et l'oxygène pour rendre l'air respirable et générer de l'énergie. mais cette source est en train de s'épuiser.
Technologies : capables de capter des émissions radio mais pas d'en envoyer, mécanique, aéronautique, sciences diverses, s'essaient aux voyages interplanétaires, domotique
Ville : souterraine


1951 Flight to Mars Lesley Selander avec Marguerite Chapman, Cameron Mitchell, Arthur Franz, Virginia Huston...  USA [Couleur - 1h08]

(Côte martienne Like a Star @ heavenLike a Star @ heaven)(Côte plaisir Côte plaisirCôte plaisir)

Copyright © Culture Martienne 2007-2014

Tag(s) : #COTE MARTIENNE XX

Partager cet article

Repost 0