Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

1968grandebarre.jpgL'histoire :
Un groupe d'anthropologues étudie des statues martiennes dont les yeux, faits d'un mystérieux matériau, déclenchent des hologrammes lorsqu'on passe un rayon laser dessus. Un des membres de l'équipe, émotionnellement instable, devient persuadé d'être en fait un martien.

Une nouvelle qui vaut surtout pour son intérêt archéologique et sa dimension psychologique. La découverte de ces structures et les réflexions qui en découlent sont passionnantes. Notamment sur l'intérêt scientifique de chacun des membres de la mission. L'instabilité du linguiste en découle, même s'il est démontré que son mal-être était antérieur, et l'amène à réfléchir sur sa propre origine : Suis-je un Martien ? Suis-je une de ces créatures étranges que j'ai regardées dans le rayon de ma lampe ?

La suite montrera que toutes les descriptions de la cité martienne étaient sans doute "fantasmées" par Rimkin du fait de l'hologramme cassé en deux, atténuant ainsi fortement la netteté des images et déclenchant la dépression du sémantiste.

Descriptions martiennes

Base martienne : Bellona
Lieu : La Grande Barre, site archéologique martien qui n'est pas sans rappeler les grandes statues de l'Île de Paques. Faite de 12 colonnes (dont 7 cassées) sombres, sculptées à l'image de martiens. Peut-être un temple autour duquel était bâtie une grande métropole.
Mars : désert immense, cuivré et stérile.
Membres de la mission : Dr Ling Wong Smith, psychologue chinois, Dr Edward Jones, George Arthur Rimkin linguiste et sémantiste, Le yougoslave Mak, anthropologue, Evelyn Hodges, infirme de naissance, spécialisée en anthropologie culturelle, Jimmi, l'analyste dont est amoureux secrètement Rimkin.
Martiens : intelligents, cultivés, élégants. Un grand front haut, des yeux de perles et le menton volontaire. Aucune communication verbale ni écrite, seulement visuelle.
Faune : les martiens possèdent des animaux, des bêtes traînantes aux yeux rouge sang, qui semblent élevés ou domestiqués.
Satellites :
Phobos et Deimos sont évoqués ainsi que leur étymologie grecque : Peur et Terreur.
Technologie :
avancée. Construction de villes, de routes, d'engins. Maîtrise des techniques holographiques
Ville : une grande métropole avec des rues surplombées de banderoles touffues [...] une cité chaude et poussiéreuse, avec ses hautes façades de Marsite d'où les têtes sculptées regardaient fixement des gouttières sèches.

Climat : la nuit : -200° F. Le jour : 150° F
Ressources : De la "marsite", roche légère et violacée. Matériau inconnu translucide de couleurs différentes pouvant stocker des hologrammes.

1968 La Grande Barre (High Weir) Samuel R. Delany (dans Galaxie n°79 de sept. 1970)

(Côte martienne 
star2.gif star2.gif ) (Côte plaisir  star31.gif
star31.gif)

Copyright © Culture Martienne 2007-2013



Illustration de Gaughan pour Galaxie n°79 de sept. 1970

Photo : Copyright © Culture Martienne 2007-2013

1968grandebarre-gaughan.jpg

Tag(s) : #COTE MARTIENNE XX

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :