Blog Culture Martienne

Planète Mars et martiens dans l'imaginaire et la culture populaire / Planet Mars and martians in popular culture

Blog Culture Martienne

[FAUSSE PISTE] Le fils de Mars / Pasynok Marsa (1914) Ladislas Starewitch

"Fausses pistes" regroupe des oeuvres qui sont assimilées par défaut à la planète Mars alors qu'en fait, elles n'ont absolument rien à voir avec elle. Je m'attends dans cette rubrique à trouver surtout de vieux textes ou de vieux films que personne n'a réussi à lire ou visionner mais qui, par leur titre, donnaient en toute bonne fois, l'illusion du rapport.
Une fois ces oeuvres identifiées, elles seront systématiquement retirées de nos index afin de ne pas entretenir ces erreurs. Mais nous prendrons le temps dès lors que nous aurons les éléments pour les invalider d'en expliquer le pourquoi.

STAREWITCH-Ladislas.jpg
C'est ainsi que je m'arrête sur le titre Le fils de Mars de Ladislas Starewitch. On trouve très peu de chose sur le net sur ce court-métrage et le peu ne semble pas évoquer Mars. Les résumés les plus courants :
"Satire politique du Kaiser et des généraux." ou en anglais : "Patriotic film using stop-motion puppets./Un film patriotique utilisant des marionnettes." Pourtant il apparaît dans toutes les bibliographies martiennes.
En surfant, je suis tombée sur un site officiel tenu par des descendants et des passionnés du réalisateur.
Comme il n'y avait rien non plus sur le site, j'ai donc pris contact avec eux. Et voici donc la réponse de Mr François Martin (co-auteur, avec Léona Béatrice Martin de la biographie Ladislas Starewitch: 1882-1965 publiée chez L'Harmattan) :
"Le film de Ladislas Starewitch qui vous intéresse a plusieurs titres dont le plus usuel est celui que vous mentionnez Le Fils adoptif de Mars en français, Pasynok Marsa en russe, Mars'Stepson en anglais. Je ne connais pas le titre Wychowanek Marsa [titre que Culture martienne a identifié comme étant polonais et qui pourrait se traduire par L'élève de Mars]. Ce film traite de la guerre et non de la planète Mars. Nous avons une copie DVD (8 minutes 13 secondes) dont le titre est en russe cyrillique, et signifie "A bas le joug allemand / Down with the German Yoke". Malheureusement cette copie n'a aucun intertitre (carton) et il est très difficile, sinon impossible, d'en raconter l'histoire : apparemment il s'agit d'une armée (allemande ?) qui envisage un nouveau découpage de l'Europe et qui est vaincue, ridiculisée par quelques soldats (britanniques ?). Il faudrait pouvoir identifier les soldats d'après leurs uniformes si les uniformes du film correspondent réellement à de vrais uniformes.
C'est un film en vues réelles. Les images montrent de vrais personnages et il n'y aucune scène d'animation, ni de trucages dont Ladislas Starewitch était friand.
C'est tout ce que je suis en mesure de dire sur ce film réalisé en 1914."


(Propos de François Martin recueillis par Erwelyn, Culture martienne)


Le court-métrage de Ladislas Starewitch n'est donc en aucun cas un film martien. Mars ici n'est autre que le dieu de la guerre et symbolise effectivement un film de guerre. Quant à l'animation, deuxième erreur, elle en est complètement absente. Le réalisateur dont se réclament Ray Harryhausen et Tim Burton reste un des pionniers de l'animation image par image qu'il ne faut pas hésiter à (re)découvrir.


1914 Le fils de Mars (Pasynok Marsa) Ladislas Starewitch Russie [N/B - muet - 8mn]

Copyright © Culture Martienne 2007-2018

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Trapard 29/03/2015 14:02

Vraiment une excellente idée cette rubrique "Fausses pistes" !

Un texte mi-figue mi-raisin, donc ?Spooky 30/10/2013 14:18


Ce qui est surprenant, c'est que la personne qui t'a répondu semble ne pas avoir vu le film en question, alors qu'elle dit en avoir une copie...

Erwelyn 06/11/2013 18:26



Bien au contraire. Il est même le seul dépositaire de cette copie et il m'a bien semblé au contraire qu'il l'avait visionné. Simplement, comme il n'y a ni son, ni cartons entre les scènes, le
sens peut ne pas paraître évident. Indépendemment de ce film que nous ne verrons pas, je te conseille fortement de regarder les autres courts métrages de ce réalisateur. Précurseur de
l'animation, c'est vraiment étonnant ! A voir sur YT.