Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les écumeurs de lune (1966) Poul AndersonL'histoire
Depuis longtemps, la Lune, Mars, Vénus et Ganymède ont été colonisées par l'homme. Les martiens d'aujourd'hui sont les descendants des colons d'hier. Pourtant certains ont voulu se détacher de l'emprise politique des uns et des autres. Ceux-là, les Astéroïdiens, vivent au sein de la Ceinture, un chapelet d'astéroïdes colonisés par les martiens qui gravitent non loin de la planète. Ils ont créé de petites compagnies privées rattachées aux Mondes Libres qui se font appeler Chefferies et qui sont chapeautées par le Conseil. Ceux sont pour la plupart des pirates de l'espace attaquant les vaisseaux commerciaux et des pilleurs d'épaves.
Sur Mars, le détective James Church est chargé d'enquêter sur la disparition de ces vaisseaux-cargos dont la perte des marchandises porte grandement préjudice à l'économie martienne. Il soupçonne une organisation d'envergure, bien au-delà de la simple piraterie. Une partie du dénouement se jouera sur Deimos.

Nouvelle un peu plus complexe que ce que j'ai pu lire jusqu'à présent. Poul Anderson nous projette dans un futur indéfini où l'être humain s'est déjà bien implanté sur les planètes voisines. La société est déjà rebâtie. On est loin de la colonisation primaire et de la terraformation. Les structures politiques et économiques ont été déjà recréées ainsi que les infrastructures sociales et culturelles. Et à ce niveau là de civilisation, les guerres intestines, les rebellions en sommeil, les revendications d'indépendances ou les intérêts financiers commencent à se faire ressentir. Plusieurs personnages et entités administratives sont donc évoqués dans cette nouvelle qui flirtent avec le polar, l'espionnage, l'aventure, le space-op et l'analyse économico-politique.

Attention, dans le même numéro de Galaxie (2e série n°27 de mai 1967) où l'on trouve cette nouvelle, on pourra aussi lire Dans le temple de Mars (In the temple of Mars) de Fred Saberhagen. cette nouvelle s'inclut dans la série des Berzerkers mais n'a pour autant aucun rapport avec la planète Mars. On fait ici référence à un Dieu et encore, pas celui de notre antiquité.

Descriptions martiennes

Atmosphère/climat : avant la terraformation, l'air martien était constitué de gaz froids et dilués. Tempêtes de poussière.
Colonisation : elle s'est fait alors que la Terre avait déjà évoluée vers des structures différentes (des Protectorats Unis) de ce qu'on connait aujourd'hui. Mars fut colonisée par des mécontents désireux de liberté et qui n'hésitèrent pas à lancé la Grande Escroquerie pour financer la colonisation et la terraformation de leur futur habitat.
Keep : forteresse-astéroïde, camouflée, dirigée par le Chef Kerrigan. Nid de pirates.
Martiens : descendant des colons terriens. Leur morphologie c'est légèrement transformée avec le temps : grands, minces, poitrail en baril, peau halée, yeux aux couleurs délavées et entourés de rides en patte d'oie.
Organisation : ministère de l'Ecologie, Association des Armateurs Interplanétaires. Entreprise : Neopinks/ Monnaie martienne.
Paysages
:
déserts inexplorés de sable rouge. Crevasses. Nuages faits de cristaux de glace. Des vergers drus et verts.
Région : Thaumasia, dans l'hémisphère sud.
Satellites : Phobos : après l'indépendance de Mars, un parc d'attractions fut construit et fit faillite. Deimos : un observatoire fut construit afin de capter les émissions indéchiffrables reçus de l'espace profond en quête de civilisations extraterrestres. Attraction gravitique très faible. Des habitats sous dômes et un terrain spatial reliés à l'observatoire par un tube-sas.
Villes : Syrthis, capitale martienne. la plus grande et la plus ancienne ville construite sur Mars. En son centre, la ville basse, les maisons ont été construites par les colons, mais elles partent désormais de plus en plus en poussière car la pierre martienne ne supporte pas l'oxygène et la vapeur d'eau engendrés par la terraformation. Maintenant elle s'agrandit sur plusieurs kilomètres, enrichie de tours gratte-ciel et d'espaces verts s'étendant de l'équateur, au sud, jusque dans les terres désertiques du nord.  Un gigantesque aqueduc a même été construit. Le Mariner est le tripot le plus connu.


1966 Les écumeurs de lune (The Moonrakers) Poul Anderson dans Galaxie 2e série n°27 de mai 1967
(Côte martienne Like a Star @ heavenLike a Star @ heavenLike a Star @ heaven) (Côte plaisir Côte plaisirCôte plaisir)

Copyright © Culture Martienne 2007-2013

Tag(s) : #COTE MARTIENNE XXX

Partager cet article

Repost 0