Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1959-sirenestitan.jpgQuatrième de couverture
Un simple accident de la circulation interplanétaire, et vous voilà transformés, comme Winston Niles Rumfoord et son chien, en onde spirale.
Vous pouvez tout aussi bien, même si vous n'êtes pas, comme Malachi Constant, l'homme le plus riche du monde, vous retrouver un beau jour sous l'uniforme de soldat-robot dans l'armée martienne.
Ou faire connaissance, sur la planète Mercure, de ces étranges créatures appelées Harmoniums, qui se nourrissent de musique.
A moins que vous vous contentiez de rester sur terre pour devenir l'un des fidèles de l'église du Dieu suprêmement indifférent.
De toute façon, vous ne serez probablement qu'un jouet entre les mains du robot Solo, tombé en panne sur Titan, l'une des lunes de Saturne...

Pour beaucoup, Kurt Vonnegut Jr reste un original dans le domaine de la science-fiction, genre auquel il ne sait pas toujours consacré. On lui doit aussi de nombreuses oeuvres de littérature blanche. Les Sirènes de Titan est un roman d'invasion dans lequel les martiens sont en fait des terriens, enlevés ou recrutés volontairement pour constituer une armée sur la planète Mars. Alors que je viens de chroniquer Les enfants de l'histoire de Kurt Steiner, on pourra trouver de nombreuses similitudes notamment la prédominance des descriptions militaires. Mais le roman de Vonnegut est sans conteste bien plus intéressant et passionnant. La loufoquerie dont fait preuve l'auteur ajoute une dimension humoristique qui n'entache pas ce roman et les différents niveaux de lecture.
En effet, un des personnages phares, Winston Niles Rumfoord et son chien Kazak, au cours d'un voyage spatial se retrouvent au coeur d'un infundibulum chrono-synclastique, non loin de Mars. Pour la définition de ce phénomène, comprenez un endroit où toutes les vérités se rejoignent. La conséquence est que maître et chien se retrouvent transformés en ondes et ne se matérialisent plus qu'à intervalles réguliers sur Terre. Dès lors, Rumfoord va mettre en place une gigantesque manipulation tant au niveau des terriens en général qu'au niveau de quelques personnages proches : sa femme, superficielle et frigide et Constant Malachi, un homme qui ne doit sa fortune qu'à une intervention divine, croit-il. Ainsi, c'est lui qui met en place l'armée martienne, la guerre qui s'ensuit avec la Terre, la défaite de Mars et la nouvelle religion, "l'Eglise de Dieu, le Suprêmement Indifférent" qui unira les entre eux terriens après l'invasion catastrophique.
Mais le destin de Rumfoord est aussi lié à un autre personnage du nom de Salo. C'est un robot venu d'une planète lointaine : Trafalmadore pour délivrer un message aux autres systèmes solaires. Tombé en panne depuis des millions d'années sur Titan, il attend patiemment que l'humanité évolue pour pouvoir accéder à la technologie qui leur permettra de recréer la pièce défectueuse de son vaisseau. Il rencontre Rumfoord sur Titan, seule planète ou l'homme peut se matérialiser de façon permanente. On peut donc supposer qu'au delà des intentions personnelles de Rumfoord, l'invasion martienne découle directement d'une manipulation de l'Histoire dont l'origine viendrait finalement de Trafalmadore.
A noter que c'est dans ce roman qu'apparaît pour la première fois la planète Trafalmadore qu'on retrouvera plus tard dans différentes oeuvres notamment Abattoir 5.

Descriptions martiennes

Année martienne : divisée en 21 mois : douze de trente jours, et neuf de trente-et-un jours. Au delà de Décembre, leurs noms sont : Winston, Niles, Rumfoord, Kazak, Newport, Chrono, Synclastique, Infundibulum et Salo.
Armée de Mars
: constituée de volontaires terriens rendus amnésiques et dans le crâne desquels des antennes sont fixées pour pouvoir mieux les téléguider. Pour les enfants, les antennes sont installées à leur quatorzième anniversaire. Seuls les plus motivés sont épargnés pour devenir les "dirigeants" de Mars. Ceux-là, au nombre de 800, restent dans l'ombre sous des grades de dépassant pas celui de sergent. Uniformes couleur vert lichen. Mais le vrai chef est Rumfoord, toujours accompagné de son chien qui se matérialise sur Mars tous les 111 jours.

Boisson : à base de lichen fermenté
Climat : froid
Embarcations spatiales galactiques : société terrienne en charge de la prochaine mission martienne. Vaisseau : la Baleine, rebaptisée le Rumfoord
Expression : "baptiser ses couilles Deimos et Phobos" signifie être un bon martien, engagé, ayant nul besoin d'être implanté d'une antenne.
Guerre : entre la Terre et Mars dura 76 jours. 461 morts terriens contre 149315 martiens tués. Les Martiens utilisèrent du TNT contre des engins thermonucléaires, ce qui explique leur défaite. Cette dernière ayant été orchestrée par Rumfoord, lui-même aidé par Salo.
Invasion : orchestrée par Rumfoord. Elle part de la Lune. Des messages radio de mise en garde sont envoyés à la Terre : "Homme brun, homme blanc, homme jaune... rends-toi ou meurs."
Mars : air irrespirable. Nécessite la prise de C.R.R. ou Came (Rations Respiratoires de Combat) et d'apprendre le mode de Respiration Schliemann. Ciel violet.
Martiens : terriens expédiés sur Mars
Organisations : usines, entreprises de construction, fabriques de lance-flammes, administrations militaires
Paysages : plaines
Ressources : fer, quartz, sels minéraux, feldspath, mica, turquoise, lichen
Sport national martien : base-ball allemand
Vaisseaux : soucoupes volantes construites sur le modèle d'un vaisseau trafalmadorien. Celles des éclaireurs sont bleues. Celles des Marins parachutistes à ski martiens de couleur rouge-sang.
Ville : Phoebe. 80000 habitants dont 52 enfants seulement : travailleurs ou soldats. On y trouve un collège, une école Schliemann, des usines, un centre hospitalier...
Système : militaire et industriel. Les hommes sont séparés des femmes.
Trafalmadore : planète lointaine ayant manipulé l'histoire de la Terre et de Mars pour récupérer un objet indispensable au rapatriement d'un des siens, le robot Salo.


1959 Les sirènes de Titan (The sirens of Titan) Kurt Vonnegut Jr (FPrésence du futur n°60/61)
(Côte martienne
Like a Star @ heavenLike a Star @ heavenLike a Star @ heaven) (Côte plaisir Côte plaisirCôte plaisir)

Copyright © Culture Martienne 2007-2014

Tag(s) : #COTE MARTIENNE XXX

Partager cet article

Repost 0