Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Total Recall (1990) Paul VerhoevenL'histoire
2048 (208?). Doug Quaid rêve chaque nuit qu'il est sur la planète Mars à la recherche de la belle Melina. Sa femme, Lori, s'efforce de dissiper ce fantasme. Doug va bientôt s'apercevoir que son rêve était artificiel et que sa femme est une espionne chargée de veiller à son reconditionnement mental. Il se souvient d'un séjour réel sur Mars, à l’époque où il était l'agent le plus redouté du cruel Coohagen. Il décide de s'envoler sur Mars à la recherche de son énigmatique passé.

Film emblématique des années 90 et suffisamment avant-gardiste dans son anticipation technologique pour ne pas trop mal vieillir, Total Recall est au départ une libre adaptation de la nouvelle Souvenirs à vendre de Philip K. Dick, dans laquelle soulignons-le, Doug Quaid n'allait jamais sur Mars. Pour une version plus fidèle, préférez celle de 2012 de Len Wiseman : Total Recall : Mémoires programmées.
Néanmoins le film de Verhoeven reste un petit chef d'oeuvre d'inventivité, de réalisation et de représentation martienne. Longtemps, les spécialistes ont reconnu
que ce film reconstituait avec brio les décors martiens tels qu'on pouvait déjà les identifier en 1990. Et au-delà des paysages (l'ouverture avec le canyon surplombé des deux satellites Phobos et Deimos est de toute beauté), on trouve aussi bons nombres de détails intéressants. Mars y est colonisée Totalrecall4.PNGdepuis un moment pour en extraire le turbinium, une dangereuse ressource radioactive. Son système totalitaire est tombé sous le joug du tyran Vilos Cohaagen qui monnaie l'air artificiel à des prix prohibitifs et déclare la loi martiale. Mais la rébellion, menée par un dénommé Kuato, couve, notamment pour réclamer l'indépendance. Venus City (nom étonnant, on s'attend plutôt à Mars City ?!?), la colonie principale regorge de bars, d'hôtels et de commerces en tous genres. Dans son quartier chaud, le plus exposé aux radiations, vivent bon nombre de mutants.
Les filtres rouges utilisés rappelleront le lointain
The Angry red planet mais plus près de nous, le panorama englobant paysage, mine et train a certainement inspiré Carpenter pour son Ghosts of Mars.
Petit détail (cliquez sur la photo ci-dessus pour l'agrandir) : tous les résumés français annoncent comme année de l'histoire : 2048. Sur un site anglo-saxon : 2020. Alors que le visa tamponné à l'arrivée de Doug stipule l'année 2080? (2082 me semble bien, le 2 étant caché par l'encre du tampon). Comme la nouvelle de K. Dick n'est pas datée, ce qui nous aurait donné une piste, je me base donc sur le visa.

tumblr_kuoentLont1qzcglu.jpg
Descriptions martiennes

Grand Canal : lieu de visite touristique
Mars : en 208?, elle est colonisée mais pas encore terraformée.
Mars Package : c'est un forfait vendu par la société de souvenirs Rekall
Martiens : humains et mutants (des monstres souvent médiums). Des vestiges d'une civilisation ancienne "les stellaires" (pas forcément des martiens mais plutôt des extraterrestres arrivés en premier sur Mars il y a très longtemps) et très avancée technologiquement sont découverts dans le sous-sol martien. Spéculation/spoil : le mutant Kuato pourrait d'une manière ou d'une autre en être un descendant. L'indice ? L'empreinte de main pour déclencher le mécanisme du réacteur correspond à celle du rebelle : quatre doigts.
Paysages : rouges surplombés de ses deux satellites Phobos et Deimos. Canyons, montagnes, mines, glacier souterrain.

Totalrecall3.PNG
Puits de la Pyramide : principale mine de Turbinium fermée car on y aurait trouvé des objets "stellaires". Une autre vérité ne manquera pas d'être dévoilée.
Ressources : turbinium, minerai hautement radioactif
Système : totalitaire
Turbinium : minerai hautement radioactif mais source d'énergie très recherchée
Venus City : Dômes, hôtels (Hilton), plusieurs secteurs rattachées à différentes mines. Le quartier chaud se situe dans le secteur 14 - mine fédérale 8. On y trouve de nombreuses enseignes lumineuses de bars (Sleaze Bar, Last Resort), de sex-shop (Mutant Hot), de magasins de T-Shirts, des enseignes publicitaires (Pepsi, Jack in the Box, Sharper Image, Beck's Bier, Lite Beer : vive le sponsoring - ils sont tous crédités en fin générique), des affiches pour des combats de catch et même un fast-food : le Mars Burger


1990 Total Recall  Paul Verhoeven avec Arnold Schwarzenegger, Sharon Stone, Mickael Ironside...
[USA - Couleur - 110mn]
(Côte martienneLike a Star @ heavenLike a Star @ heavenLike a Star @ heaven) (Côte plaisir Côte plaisir Côte plaisir Côte plaisir)

Copyright © Culture Martienne 2007-2014

Tag(s) : #COTE MARTIENNE XXX

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :